FANTASTICA‎ > ‎

MILLE VINS VIEUX SOUS LES MERS ( opus 1)

publié le 23 oct. 2013 à 00:36 par Arnaud DELION
publié le 29 janv. 2011 04:35 par Deléon                                  

La nouvelle a fait sensation au mois de juillet : des bouteilles de champagne datant des années 1780 ont été retrouvées intactes dans une épave au fond de la mer Baltique — un trésor qui appartient désormais à l’archipel libre d’Åland, en Finlande. Ce champagne, absolument exceptionnel, a été dégusté le 18 novembre et cet événement a été suivi de loin sur notre blog italien “Percorsi di Vino”.
 Retrouvées en juillet dernier, deux bouteilles du plus vieux champagne du monde — qui a passé deux siècles dans une épave au fond de la mer Baltique — ont été débouchées à Åland (Finlande).

Cela s’est passé devant une centaine d’amateurs et de journalistes, verre à la main.

Les deux précieux champagnes débouchés sont un Veuve Cliquot et un Juglar, du nom d’une maison châlonnaise aujourd’hui disparue.

Ces bouteilles appartiennent à une cargaison probablement envoyée par le roi de France Louis XVI à la Cour impériale de Russie, et jamais arrivée à destination.

Les bouteilles ont été ouvertes à l’initiative des autorités de l’archipel finlandais libre d’Åland.

Une fois versé dans les verres, le champagne a présenté un bouquet plus fort qu’un produit moderne.

“Au fond de la mer, les bouteilles se conservent mieux que dans n’importe quelle cave”, a dit aux journalistes l’un des plus grands experts mondiaux en matière de champagne, Richard Juhlin.

Il a décrit le Juglar comme “plus intense et puissant”, et a comparé le Veuve Cliquot à un Chardonnay, avec des nuances de “fleurs de tilleul et d’écorce de citron”.

Les représentants de la maison Veuve Cliquot ont collaboré avec les historiens pour dater le champagne, qui remonte aux années 1780. Ce sont en tout 168 bouteilles qui ont été retrouvées dans l’épave du navire.

Les autorités de la petite province d’Åland cherchent à attirer les touristes et les passionnés, qui pourront acheter le reste du trésor aux enchères.

D’après Richard Juhlin, chaque bouteille pourrait valoir dans les 100 000 euros.

Source : Asca

Comments